Le SOJA, l’aliment parfait ?

Nous vivons une époque merveilleuse où les outils de communication modernes (réseaux sociaux, médias sur le Net, …) nous ont permis d’avoir de gigantesques prises de conscience.

Par le passé, seuls les « initiés » avaient la conscience de l’impact de l’alimentation sur notre santé. Du moins, le réel impact.

Au jour d’aujourd’hui, il faudrait être aveugle et sourd pour ne pas se sentir concerné. Tant par l’aspect santé que par l’aspect environnemental de la consommation de viandes animales.

 

Parmi ces prises de conscience, il y a entre autres un élément qui change nos habitudes. A savoir qu’il est fondamental pour notre santé de diminuer nos apports en protéines animales.

 

En effet, celles-ci ne devraient pas dépasser quinze pour cent de nos apports hebdomadaires (et autant de protéines végétales) sachant qu’il serait même possible de les supprimer totalement (les acides Aminées composant les protéines étant largement présentes dans les végétaux).

 

Toujours est-il qu’à ce jour nous consommons plus de 50% de protéines animales au travers des gâteaux, biscuits, pâtisseries (lait, œufs, beurre) qui viennent se cumuler au reste.

 

Or nous le savons, notre organisme n’est pas conçu pour cela.

Notre intestin de par sa longueur ne peut assimiler ces protéines animales qui se décomposent en putréfiant et en dégageant de l’hydrogène.

Notre estomac ne peut pas avec un pH à 3,5 digérer un aliment qui nécessite un pH à 1.

 

Et nous tuons à petit feu notre planète par un système économique basé sur l’élevage intensif.

 

Il est donc indispensable de focaliser notre attention donc sur les protéines végétales.

Parmi elles, il en est une qui est en plein essor.

 

Le SOJA.

 

Le soja est considéré comme un légumineux, de la même famille que les lentilles, pois-chiches et fèves.

Nous le trouvons et le consommons aujourd’hui sous différentes formes : germes, huiles, lait, yaourts, farine, tofu…

 

La question que nous sommes en droit de nous demander est : Est-ce réellement un bon aliment et y-a-t-il des risques à trop en consommer ?

 

Tâchons d’y répondre !

 

Pour cela, nous allons nous attacher aux deux axes que sont :

  • L’impact sur notre santé
  • L’impact sur l’environnement

 

Tout d’abord l’impact sur notre santé.

 

Très à la mode depuis environ un vingtaine d’années, le soja est nous le savons une excellente source de protéines végétales. C’est la raison pour laquelle les végétariens et les végétaliens l’ont adopté.

 

Cependant, les études depuis quelques années sur le soja ont mis en évidence que si les cultures Asiatiques ont depuis la nuit des temps habitués leur organisme à la consommation de soja, il n’en est pas de même pour les Occidentaux.

 

Le « souci » concernant le soja pourrait venir des Isoflavones, ces substances de la famille des phyto-œstrogènes qui se comportent une fois assimilées comme des hormones féminines (Œstrogènes).

Consommées en trop grandes quantité, celles-ci peuvent chez nous autres interférer avec nos propres hormones.

 

Certes le Soja possède des vertus bénéfiques et est préconisé pour prévenir certains cancers hormono-dépendants (cancer du sein). Cependant, chez les personnes déjà atteintes par le cancer, ces mêmes Phyto-hormones favoriseraient la prolifération des cellules cancéreuses.

Nous devons donc être attentif à la consommation de cet aliment qui peut s’avérer parfois être dangereux pour nous.

 

De plus, n’oublions pas qu’il s’agit de phyto-hormones de la famille des Oestrogènes. Il est donc fortement conseillé d’éviter d’en donner à de jeunes garçons (ou aux enfants en général) et aux femmes enceintes. Or il est impressionnant de constater que des familles entières sont passées aux lait de soja, yaourts de soja, steaks de soja, …

Il est urgent que ces familles prennent conscience qu’il est important de vite changer leurs habitudes et de favoriser d’autres protéines végétales.

 

Pour résumer, nous devons savoir qu’il est fortement recommandé de ne pas dépasser la consommation de 3 produits (à base de soja) par semaine et de remplacer par d’autres protéines végétales (lentilles, pois, fèves, haricots, laits végétaux, …)

 

 

Enfin, l’impact sur notre environnement.

 

L’agriculture de nos jours à un ENORME impact sur notre environnement. Tant du fait de la consommation en eau que de l’utilisation de pesticides, engrais et autres additifs tels que le Glyphosate dont la dangerosité est prouvée.

A ce jour, plus de quatre-vingt-cinq pour cent du Soja cultivé sert à nourrir les élevages de bétail.

Plus de soixante-dix pour cent de la production mondiale sont des organismes génétiquement modifiés qui viennent perturber, voir fragiliser l’équilibre écologique Mondial et tout cela est produit grâce à des engrais chimiques et pesticides qui viennent contaminer les sols, les rivières, les nappes phréatiques de notre belle planète tout en impactant les populations.

 

Pour pouvoir produire une quantité suffisante à élever des animaux qui finissent dans nos assiettes et répondre à une demande de personnes qui basent leur alimentation sur le soja (au détriment de leur santé), nous détruisons la planète et créons des déforestations massives (notamment au Brésil).

 

Alors prenons conscience de ce mal que nous nous faisons, que nous faisons autour de nous et diminuons notre consommation de Soja (limitons-la à une consommation 3 fois par semaine de soja Bio produit en France) et n’oubliez pas que la limitation de votre consommation de viande animale est non seulement bonne pour votre santé, mais aussi pour la planète car elle diminuera l’utilisation intensive de produits chimiques, pesticides et autres engrais qui viennent la fragiliser.

 

Inscription Newsletter
Recevez gratuitement un extrait de mon livre "Alors...Changeons!"
intitulé: "Les 4 règles qui ont changé ma vie !"

 

3 réflexions sur « Le SOJA, l’aliment parfait ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *