La biologie des émotions.

Nous influençons, à chaque instant, notre santé au travers de notre environnement et de nos pensées !

A ce jour, nous le savons, les informations provenant de notre cerveau ont un effet directement sur notre vie cellulaire. Lorsque nos cellules sont malades, si notre cerveau pense positivement et si l’environnement cellulaire est sain, dénué de toxines et d’acidose, toutes ces informations corrigeront le sens de la guérison.

Toute atteinte toxique est aggravée par le cerveau si les pensées sont négatives.

A contrario, si nous émettons des pensées positives, cela permettra au cellules de « s’auto guérir ».

émotions positives

Le Dr Bruce Lipton, éminent scientifique, généticien ayant été à l’origine des travaux sur les cellules souches et enseignant dans les prestigieuses Université du Wisconsin et de Stanford, a prouvé que lorsque l’on prend des cellules souches humaines, toutes issues du même environnement et qu’on les place dans des environnements différents, elles donneront des tissus différents (osseux, musculaire, graisseux …) alors que pourtant ce sont les mêmes cellules ayant la même origine.

Il a prouvé que l’environnement dans lequel évoluent nos cellules modifie plus celles-ci que nos propres gènes.

Si l’on prend des cellules saines et qu’on les place dans un environnement néfaste, elles tombent malade et meurent, cela, quels que soient nos gènes.

La santé de nos cellules relève donc de l’environnement dans lesquelles elles se trouvent.

 

Nous sommes composés de presque cent mille milliards de cellules. Nous pourrions comparer l’être humain à une culture de cellules recouvert d’une peau.

Si nous changeons la composition de notre sang, l’environnement de nos cellules, l’oxygénation de celles-ci, nous changeons leur destin.

 

Le milieu de culture de nos cellules, c’est notre cerveau avec nos croyances, nos émotions, nos attitudes dans la vie (joie, amour, gratitude ou encore haine, rancœur, jalousie, sans oublier nos attitudes alimentaires qui ont un impact direct sur nos émotions) qui le déterminera.

En effet, il libèrera dans notre corps les substances chimiques en corrélation avec nos attitudes.

Ainsi donc, lorsque l’on modifie sa perception, ses croyances, on change la chimie de notre corps qui impactera notre vie cellulaire.

C’est donc la chimie de notre corps qui contrôlera la santé de nos cellules et non pas nos gènes.

gènes épigénétique

A ce sujet, l’équipe du Dr Lipton a fait l’expérience suivante. Elle a retiré les noyaux de cellules en culture contenant donc nos gènes et a observé que malgré cela, les cellules non seulement continuaient à vivre mais qu’en plus elles continuaient à communiquer avec les autres cellules environnantes. Preuve que nos gènes ne sont pas indispensable à la vie cellulaire.

La chimie de notre corps est plus importante que nos gènes concernant la santé de nos cellules.

Par exemple, lorsque nous sommes amoureux, nous libérons de la dopamine, de l’ocytocine, de la sérotonine et des hormones de croissance. C’est la raison pour laquelle les gens amoureux sont souvent en bonne santé et en pleine forme.

A contrario, si je suis effrayé, stressé, jaloux, contrarié, je libèrerai dans mon sang d’autres substances qui changeront le destin de mes cellules.

Notre santé reflète donc notre vision du monde.

C’est la raison pour laquelle il est tellement important de modifier nos pensées, nos émotions et nos croyances, tout autant que notre alimentation afin que tout cela « nourrisse » nos cellules de nutriments positifs lui procurant ainsi une « bonne santé ».

alimentation

Contrairement à nos ancêtres, nous vivons pour bon nombre d’entre nous, dans nos mondes occidentalisés, dans un état de stress quasi permanent, 365 jours par an.

Or, plus nous avons de stress, plus nous affaiblissons notre système immunitaire.

Alors, comment rester en bonne santé ?

En faisant TOUT pour se libérer de son stress, en étant dans un état vibratoire positif, de joie, de gratitude, d’Amour, d’harmonie et en faisant aussi, bien sûr, attention de ne pas apporter trop de toxines, de cortisol et d’acidose par notre alimentation favorisant l’inflammation cellulaire.

 

Nous le savons, nos pensées sont vibratoires et cette énergie, lorsqu’elle est positive, a beaucoup plus d’impact sur notre corps que les traitements chimiques qui sont les premiers fournisseurs de toxines dans notre organisme, comme le dit si bien le Dr Lecurieux Clerville, chirurgien orthopédique à Marseille.

Bien sûr, certains de ces traitements sont très efficaces sur des pathologies lourdes telles que les cancers, parkinsons et autres. Cependant, cette approche épigénétique préconisée par le Dr Bruce Lipton est bien plus qu’un complément obligatoire. C’est LA BASE même de toute amélioration de notre état de santé cellulaire.

 

Nous nous construisons toutes et tous au travers de notre éducation, notre « domestication ». Nous prenons comme acquis et comme vérité les croyances de ceux qui nous ont élevé. Nous agissons en fonction de ces vérités et notamment celle que pour évoluer (tel que Darwin le pensait) il faut être le plus fort et se battre. Cette croyance est une des plus génératrice de stress.

L’épigénétique telle que décrite par le Dr Lipton nous prouve le contraire.

Si nous désirons évoluer, grandir, être heureux et bonne santé, cela passe par des pensées et des émotions telles que le partage, la tolérance, l’Amour et l’harmonie.

emotions

Nous comprenons avec cette nouvelle science qu’est l’Épigénétique que ce ne sont pas nos gènes dans nos cellules qui contrôlent notre vie mais l’environnement dans lequel sont nos cellules qui contrôle l’action du gène et que notre façon de répondre à cet environnement impactera la lecture de nos gènes.

C’est la raison pour laquelle nous savons maintenant que 90% des cancers sont liés à nos modes de vie.

Ainsi donc, si vous voulez changer l’expression de vos gènes, changez vos émotions, vos croyances, vos attitudes.

 

Notre ancien système d’étude génétique nous rends victimes de nos gènes. Si nous avons un cancer, si nous sommes obèses, si nous avons un parkinson, c’est parce que nos parents nous ont transmis nos gènes. Or, nous prenons conscience aujourd’hui que ce n’est pas le cas. Ce ne sont pas nos gènes, ce sont nos habitudes de vie, nos croyances transmises par nos parents qui font que nous adoptons le comportement et les modes de vie de ceux-ci.

 

Nos croyances et nos habitudes sont beaucoup plus responsables de notre état de santé que nos gènes et en comprenant cela, nous acceptons de prendre la responsabilité de ce qui nous arrive, même si cela peut être difficile pour certains qui préfèreront continuer à se poser en victimes. Cela est en effet plus confortable de ne pas avoir à porter la responsabilité de sa propre santé.

Comme le dit le Dr Lipton, par nos pensées, nos croyances et nos émotions, nous devenons non plus les victimes de nos gènes, mais les Maîtres de notre vie.

Si nous désirons changer nos pensées, croyances et émotions, nous devons tenir compte que notre cerveau nous gère à tout instant au travers de notre Conscient et de notre Subconscient.

Notre Conscient qui gère 5% de notre vie est l’endroit où se trouve notre esprit, notre identité personnelle. C’est notre MENTAL. C’est lui qui nous permettra d’avoir des pensées positives et des projets.

Notre Subconscient quant à lui est la partie du cerveau qui enregistre et stocke toutes les données de ce qui nous est arrivé dans la vie. Il n’est aucunement créatif contrairement au Conscient et n’agit que par habitude. C’est une « machine » conçue pour stocker notre vécu qui nous impose de « reproduire » constamment des modes de fonctionnement.

Si notre conscient nous pousse à avoir des projets, à vouloir ceci ou cela, s’il réussit très rapidement à passer d’une pensée à une autre (rappelons-nous que nous avons jusqu’à 60.000 pensées par jour dont plus de 60% sont négatives), celui qui gère à 95% nos modes de fonctionnement, c’est notre Subconscient, nos habitudes, nos croyances liées à nos émotions transmises par notre éducation depuis notre plus tendre enfance.

 

Dès que nous sommes éveillés, notre conscient c’est notre esprit créatif, mais lorsqu’il est occupé, c’est notre Subconscient qui prend le relais or les programmes que nous avons dans notre Subconscient nous ont été transmis par d’autres lors de notre « éducation » par nos parents, notre famille. Ils interfèrent donc à 95% dans tout ce que nous faisons.

 

Ainsi, des personnes désirant être en bonne santé, réussir, être heureuses (dans leur conscience) échoueront car 95% de ce qu’ils seront viendra d’une programmation familiale qui génèrera des habitudes.

C’est une des raisons qui fait qu’une personne pourra faire 15 années de thérapie, lire des centaines de livres sur le développement personnel, comprendra très bien pourquoi elle dysfonctionne, connaitra parfaitement le contenu de ces livres de façon consciente mais cependant continuera à aller mal et à ne pas réussir à se sortir de cet engrenage. Tout simplement parce que son Subconscient continuera à diriger son vécu à 95%.

 

Tant que nous ne modifions pas notre Subconscient, nous continuerons à reproduire les mêmes schémas, à avoir le même impact souvent négatif sur notre environnement cellulaire et à ne pas changer ce que nous souhaiterions voir évoluer dans notre vie.

 

Si nous voulons changer réellement, nous devons changer notre Subconscient.

Or, celui-ci est un enregistreur, une machine qui reproduit sans cesse les mêmes programmes appris.

 

Pour le modifier, pour changer nos habitudes (de vie, alimentaires, …), nos croyances et nos émotions, il existe différentes techniques.

Bien sûr, nous avons la Programmation Neuro Linguistique (PNL) ou l’hypnose qui par le biais de techniques très similaires nous permettront de reprogrammer très rapidement nos croyances et nos émotions.

Mais cela peut passer aussi par la répétition. Par exemple si je me répète inlassablement les même phrases (utilisé dans des techniques telles que Ho’Oponopono qui fonctionne très bien et qui a personnellement changé ma vie) ou que je répète les même actions (méditation).

Enfin, nous pouvons impacter notre Subconscient en travaillant directement sur nos émotions par des approches telles que :

  • Les Fleurs de Bach qui agiront d’un point de vue vibratoire sur notre système émotionnel et de fait viendront rééquilibrer nos « déséquilibres » émotionnels.
  • La libération consciente des émotions qui nous permet tel un enfant de trois ans de faire sortir de nous des émotions perturbantes.

 

Quelles que soient les approches, il est très important de comprendre que notre subconscient génère des habitudes, des croyances, des émotions qui sont à l’origine de quasiment TOUT ce qui nous arrive dans la vie, et ce, jusqu’à notre niveau cellulaire et génétique.

Si nous désirons avoir une douce, belle, agréable vie et jouir d’une bonne santé, il ne suffit pas de le vouloir et de prendre des médicaments, mais il faut avant tout modifier les modes de fonctionnement de notre Subconscient et seulement à cet instant nous retrouverons la capacité de pouvoir changer.

 

 

 

Inscription Newsletter
Recevez gratuitement un extrait de mon livre "Alors...Changeons!"
intitulé: "Les 4 règles qui ont changé ma vie !"

 
Recherches utilisées pour trouver cet article :LA GRATITUDE ET LA LOI D\ATTRACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *