Le doute et la foi

Cela faisait quelques semaines que je n’avais pas pris mon clavier AZERTY à défaut de la plume pour écrire un nouvel article pour la simple raison que les mois de décembre et de janvier jusqu’à ce jour ensoleillé de mi-février furent pour ma part mouvementés, difficiles et que je du focaliser mon attention sur d’autres priorités que mon Blog.

 

Cependant, alors que je suis dans mon train, ce Lundi 19 février Annecy – Paris pour quatre journées d’intervention en région IDF, mes pensées (incessantes comme tout le monde) me conduisent à réfléchir à cette période et à faire une petite introspection et analyse qui s’imposait.

 

Vous le savez, je suis un fervent adepte de l’approche Quantique de la Vie, de cette globalité Universelle faisant que nos pensées, nos émotions, la façon que nous avons de gérer notre ÊTRE à chaque instant détermine la Vie que nous nous créons. Mais comme tous, je me suis rendu compte que si cela était facile lorsque tout va plutôt bien dans notre vie, il est beaucoup plus difficile d’appliquer au quotidien tous nos préceptes lorsque la vie nous bouscule un tant soit peu, ce qui fut mon cas ces derniers temps.

candle-1281245_960_720

Je me rends compte aujourd’hui, que comme beaucoup, je me suis laissé débordé et ai eu du mal à me Centrer sur l’important, sur le positif, sur tout ce qui pouvait me tirer vers le haut.

Malgré tout ce que je peux enseigner, transmettre, apporter aux autres, j’ai trébuché, me suis embourbé dans des schémas de pensées qui me maintenaient dans ces états peu confortables.

 

Depuis mi-décembre, date à laquelle j’ai appris deux nouvelles qui, coup sur coup, m’ont ébranlé dans mon confort de Vie, j’ai pris conscience que j’avais eu beaucoup de mal à rester centré dans mes convictions et me suis laissé emporter par ce que nous pourrons appeler certainement des mémoires ou des croyances erronées, négatives.

 

Alors j’ai décidé d’écrire ce petit texte, cet article, un peu comme un auto-coaching, afin de vous faire part de mon expérience et d’en tirer comme toujours une leçon qui, je l’espère, vous aidera vous aussi dans les moments de doutes, difficiles, de « relativiser » et d’avancer.

 

J’ai donc appelé cet article « Le doute et la Foi ».

 

 

POURQUOI ?

 

Parce que je n’avais pas forcément conscience à quel point il est facile d’appliquer tout ce que transmets au travers de mes séminaires et formations lorsque TOUT VA BIEN, mais à quel point il est parfois difficile d’appliquer tout cela lorsque l’on a la sensation de s’enfoncer et que le Négatif vous arrive dessus en rafale.

 

Pourtant, très souvent j’explique avec conviction que c’est justement dans ces moments qu’il est important de focaliser son ATTENTION sur ce qui est important et de stopper de penser à tout ce négatif qui nous envahi.

Dans ces moments de DOUTE et c’est justement ce que j’ai vécu ces huit dernières semaines… le DOUTE !

 

C’est dans ces moments que l’on doit retrouver la FOI.

 

Non pas dans une entité religieuse, mais en SOI et en l’Univers.

 

La confiance, la certitude inébranlable que nous avons la capacité de nous adapter, de nous relever, de fixer notre focus sur autres chose que les difficultés, sur ce qui nous est arrivé avec les éventuelles conséquences que cela induit.

 

Alors je le dis haut et fort au travers de cet article, ayez FOI en vous.

sky-1084433_960_720

Ce qui est arrivé est arrivé. C’est le passé. Cela a eu et a encore certainement des répercussions dans notre vie. Pourtant sachez que TOUT peut changer du tout au tout.

Ce n’est pas une vue de l’esprit.

 

Très rapidement, voici quelques petites règles que vous pouvez appliquer et qui changeront votre ressenti et donc votre vécu. Ce sont celles que j’ai taché d’appliquer ces derniers temps et croyez-moi … cela fonctionne !!!

 

1/ Changez votre focus :

 

Nous avons tous la fâcheuse tendance (et j’en suis la preuve vivante ces derniers temps), de focaliser toutes nos pensées sur TOUT ce qui ne va pas dans notre vie. Sur les erreurs que nous avons faites, sur les scénarios (toujours très négatifs) qui nous attendent au coin de la rue. « Comment vais-je me sortir de cette situation ? ».

Au lieu de cela, mettez le focus sur du positif. Visualisez-vous dans une ou des situations dans lesquelles TOUT est réglé.

Imaginez une vie dans laquelle TOUT irait bien et « Ressentez » l’état de bien-être que cela vous amènerait.

 

2/ Soyez dans la gratitude :

 

Quoique vous puissiez vivre de difficile, voire de douloureux, ayez de la gratitude.

Tout d’abord pour ce que vous vivez actuellement. Prenez cela comme une leçon qui vous fera grandir, mais surtout soyez dans la conscience de ce que vous vivez de positif (et que l’on ne voit plus) tels que des personnes autour de vous qui vous aiment, le fait de pouvoir marcher, respirer, aimer, … VIVRE.

Certains n’ont même plus cela !

Mais aussi, en lien avec la première règle, lorsque vous vous projetez dans un avenir « radieux », ressentez cette gratitude.

 

3/ Modifiez votre posture :

 

Nous le savons, nos états émotionnels impactent notre posture. Mais l’inverse est tout aussi vrai.

La modification de votre posture crée des modifications électrochimiques et neuro-végétatives dans votre corps qui impacteront vos états émotionnels.

Alors, même si tout va mal, obligez-vous à vous redresser, à regarder vers le ciel et surtout … à afficher un grand sourire sur votre visage.

 

Vous n’avez pas conscience de l’impact que cela a sur « Demain ».

 

 

4/ Demandez de l’aide :

 

Comme il est écrit dans les Evangiles, « demandez et vous recevrez » !

Il s’agit là d’un précepte qui m’était un peu étranger n’ayant pas été moi-même élevé dans cet esprit.

Cependant les évènements m’ont fait prendre conscience, que l’on soit croyant ou non, qu’il suffisait tout simplement de demander à l’Univers pour être exaucé.

Même si j’étais septique au début, je me suis rendu compte très rapidement que cela marche. Il suffit de passer « commande ».

Alors, je vous invite à passer commande vous aussi de la façon la plus simple et claire possible en verbalisant ce que vous voulez et surtout en y mettant une date.

Personnellement je le fais au quotidien, parfois même sur des petites choses telles que de trouver telle place de parking et cela est étonnant.

 

Et enfin …

 

5/  … Soyez dans l’Amour.

 

Lorsque tout va mal, nous avons-nous autres humains tendance à nous refermer sur nous même, à ne plus être attentifs à ce qui nous entoure. Et c’est une réaction presque « normale ». Ne culpabilisons pas d’être ainsi.

Cependant, dans ces moments, apprenons à être dans l’Amour.

Obligeons-nous à être centrés sur les autres, la Nature, l’Univers, bref sur TOUT ce qui nous entoure et ayons de l’Amour pour tout cela.

Adressons de l’Amour à la Nature, aux autres (même au banquier ou à l’agent des Impôts ou de l’Urssaf qui nous déteste).

Soyez Amour … vous verrez, c’est étonnant.

 

Comme je le dis souvent,

« Vous souhaitez la santé, soyez dans l’Amour.

Vous souhaitez la réussite, soyez dans l’Amour.

Vous souhaitez de l’argent, soyez dans l’Amour.

Vous souhaitez de l’Amour, … soyez dans l’Amour. »

 

 

Je ne peux que vous inciter à réfléchir à ces quelques lignes écrites dans cet article car dans les moments difficiles que j’ai vécu ces derniers mois et qui impactent encore ma vie au jour d’aujourd’hui, ce sont ces règles qui me permettent d’aller de l’avant et de faire que les choses, les évènements arrivent de façon étonnante dans notre Vie, d’une façon dont on ne s’y attend parfois pas du tout.

 

Alors, prenons-en conscience et … Changeons !

 

 

 

 

Inscription Newsletter
Recevez gratuitement un extrait de mon livre "Alors...Changeons!"
intitulé: "Les 4 règles qui ont changé ma vie !"

 
Recherches utilisées pour trouver cet article :le doute bannit la foi

6 réflexions sur « Le doute et la foi »

    1. Merci Cathy de me suivre au travers de mes articles.
      Je suis heureux que cela puisse apporter du baume au coeur.
      … et je vous confirme, Annecy est une ville merveilleuse où il fait très doux vivre.
      Bonne continuation à vous aussi 😉

  1. Bonjour Sylvère !
    Comme cet article me parle.
    J’ai une maladie. Sans doute ne vous rappelez-vous plus de moi mais je vous remercie à nouveau de la réponse que vous m’aviez faite un jour suite à l’envoi d’un mail.
    Bizarre. Ma maladie s’aggrave et ce que vous dites sont exactement les mots que je me dis. Qu’il est facile d’appliquer ces préceptes quand cela va bien. Il faut beaucoup de volonté, d’Amour pour les autres, pour la vie, pour soi aussi pour aller de l’avant. C’est si simple. Et oui ! Être positive, relativiser dès qu’un petit mieux se présente (dans mon cas car seul les douleurs physiques rendent presque impossible un tel état d’esprit). Même si la santé n’est pas là, tout est possible quand on n’a pas mal. Je vous souhaite le meilleur car le meilleur est toujours là. Il suffit de vouloir le voir. Ah ! Si seulement je n’avais pas mal, ma vie serait parfaite !
    Bonne continuation dans votre vie.
    Bien chaleureusement.

    1. Je me rappelle très bien de vous et comprend combien, quand la souffrance est omniprésente, il est difficile de garder le moral et la foi. Pour rendre la maladie plus acceptable et les douleurs plus supportables, vous le savez et le faites, il est fondamental de focaliser son attention sur le positif qui est autour.
      Je vous remercie pour vos témoignages et messages.
      Bien chaleureusement aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *