Les 7 clés pour être sûr(e) d’être malheureux !!!

Lors d’une de ses interventions télévisées, le Professeur Joyeux, célèbre cancérologue Français réputé pour ses positions contre l’industrie agro-alimentaire, nous explique qu’un jour des patients vinrent le consulter et lui demandèrent ce qu’ils devaient faire pour être malades. Lorsqu’il demanda à ces personnes pourquoi cette question, ils répondirent qu’ainsi, s’ils savaient ce qu’ils devaient manger pour être malades, ils n’avaient qu’à faire l’inverse pour être en bonne santé.

 

Cela peut faire sourire, mais il s’agit de la même démarche pour avoir de belles dents. Nous savons tous qu’il nous suffit de manger des bonbons, du sucre ou de ne pas nous laver les dents régulièrement si nous souhaitons avoir des dents fragiles et cariées.

 

Ainsi, lorsque nous savons ce qu’il faut faire pour être en mauvaise santé, pour être mal, il nous suffit de ne pas le faire ou de faire l’inverse pour être bien.

 

C’est la raison pour laquelle j’ai décidé aujourd’hui de vous donner les 7 clés que vous devez connaitre et appliquer au quotidien si vous souhaitez être malheureux.

 

1/ Maltraitez votre corps

 Vous le savez maintenant, votre capacité à être heureux dépendra de la capacité qu’a votre physiologie à s’adapter, dépendra des nutriments, vitamines et autres minéraux qui pénètreront dans votre corps, de son niveau d’hydratation, de son équilibre acido-basique et de sa Cortisolémie (taux de Cortisol qui est l’hormone du stress, dans votre sang).

 

Ainsi donc, un des premiers moyens auquel vous devez être très attentif si vous souhaitez être malheureux est de ne pas porter attention à votre corps et de la maltraiter.

 

Mangez-donc une alimentation très riche en sucre, en protéines animales, des fast-foods, buvez beaucoup d’alcool, de la bière, … beaucoup de bières (ou des sodas, au choix !), et surtout, mangez, mangez, mangez … à n’importe quelle heure.

 

Ne faites aucun sport … Mais alors, AUCUN !

Pas même une petite marche pour aller acheter vos cigarettes au tabac qui se trouve à 100 mètres de chez vous.

Non … prenez la voiture !

 

Buvez peu d’eau pour être bien sûr(e) de ne pas drainer vos toxines et évitez de trop vous hydrater.

 

Pensez surtout, c’est très important, à très peu dormir. Et oui, nous le savons, c’est grâce à notre sommeil que nous déstressons nos cellules, que nous réussissons au travers de notre respiration à réguler nos taux de sérotonine (« hormone » du bonheur).

 

Donc, je vous le dis haut et fort, la première des clés que vous vous devez de respecter si vous souhaitez être mal dans votre peau, si vous souhaiter avoir le moral au plus bas, c’est de vous maltraiter physiologiquement.

 

D’autant qu’en agissant ainsi vous aurez un effet rétroactif qui viendra « booster » votre mal-être. La baisse de l’estime de soi.

Et oui, le fait de vous maltraiter autant viendra diminuer de façon tout à fait inconsciente l’estime que vous avez de vous-même, garantissant ainsi un effet maximal et un mal-être total.

2/ Déresponsabilisez-vous totalement

Pour être certain(e) d’être mal, ne prenez JAMAIS la responsabilité de ce qui vous arrive.

Positionnez-vous toujours comme une victime. Ainsi, vous vivrez de façon quasi systématique des évènements difficiles, douloureux.

 

Quoi qu’il vous arrive, trouvez toujours un responsable.

 

Si vous souffrez du dos, du cou, rappelez-vous que c’est certainement à cause de votre lit, de votre matelas ou de votre oreiller, …

 

Si votre vie est difficile, n’oubliez jamais que c’est certainement à cause du système, des charges, des politiques, de la vie trop chère, …

 

Si vous avez des problèmes d’argent, gardez toujours en mémoire que c’est votre entreprise qui vous sous-estime, que c’est votre banquier qui ne vous comprend pas ou qu’encore une fois c’est la vie qui est trop chère là où vous vivez.

Bref, victimisez-vous ! TOTALEMENT !

Et ne le faites pas qu’un peu ! Quitte à le faire, autant que cela soit à 100%.

De toute manière n’oubliez pas que plus vous le ferez, plus vous aurez des chances d’augmenter votre mal-être.

 

 

3/ Coupez-vous du reste du monde et rendez les autres autour de vous malheureux.

Et oui, nous le savons, le bonheur est contagieux.

Alors NE PRENEZ AUCUN RISQUE !

 

Coupez-vous du reste du monde et faites très attention de ne jamais vous entourer de personnes heureuses. On ne sait jamais !

 

Restez le plus souvent possible seul(e), chez vous (ou ailleurs).

 

Refermez-vous sur vous-même, seul(e), afin de mieux pouvoir ressasser vos 60.000 pensées journalières dont plus de 80% seront, du coup, NÉGATIVES.

 

Même si vous êtes dans un endroit public, ne vous laissez surtout pas aller à communiquer, à discuter, à échanger avec d’autres. Ou alors, ne prenez aucun risque et faites-le au travers de votre smartphone, des réseaux sociaux afin de mieux pouvoir critiquer, juger, médire.

 

Soyez un vrai rebelle. Et si par malheur il restait des personnes autour de vous, faites en sorte de les rendre malheureuses.

Ne soyez pas trop agréables avec elles, évitez les sourires (c’est un « Tue le malheur » !), diminuez les discussions et si c’est le cas, essayez toujours d’avoir le petit mot qui va bien (du style : « Tu n’aurais pas pris du poids ? » ou encore « Mais pourquoi tu fais cela, de toute façon tu n’y arriveras jamais ! »)

 

4/ Dénigrez-vous et dénigrez les autres (du coup vous serez malheureux et vous rendrez les autres aussi malheureux).

Soyez donc dans le jugement en permanence.

 

Nous le savons, nous passons notre vie à communiquer tant avec les autres qu’avec nous-même.

A chaque instant, nous nous parlons !

 

Vous savez, cette petite voix dans notre oreille qui sans cesse nous dit des mots doux tels que : « tu es trop gros(se), trop petit(e), tu n’y arriveras jamais, … ». Bref, cette petite voix que l’on appelle notre mental, et qui est là, sans cesse, sur notre épaule et qui nous rappelle à chaque instant ce que nous pensons de nous.

 

Si nous souhaitons vraiment être malheureux, laissons-la s’épancher, déverser son venin.

Parlons-nous, mais quitte à le faire, autant le faire avec panache en utilisant à chaque instant des mots négatifs, humiliants, dévalorisants.

 

Focalisons bien notre attention sur TOUT ce que nous n’aimons pas chez nous, sur TOUT ce que nous ne savons pas faire ou faisons mal et VERBALISONS LE !

 

Ainsi, nous serons certains de voir notre estime de soi dégringoler de façon vertigineuse, nous serons certains de nous mettre dans des états vibratoires négatifs et ainsi d’être dans un état émotionnel affligeant.

 

Vous en serez là au premier niveau. Mais le stade ultime, le stade du « malheureux » top niveau, vous l’atteindrez en faisant non seulement cela avec vous-même, mais en le dupliquant aussi avec les autres.

 

Utilisez avec le peu de gens qui restent autour de vous le même vocabulaire, les mêmes mots dévalorisants. Rentrez si possible en conflit avec eux, ainsi votre état de stress augmentera.

Le gros avantage de cette technique étant que ceux qui ne l’accepteront pas s’en iront et vous serez donc sûr de rester bien seul(e) et malheureux(se).

 

5/ Regardez la télé, les actualités négatives.

 

Un des moyens radicaux si vous souhaitez être mal est sans conteste de passer sa vie à regarder la télévision.

 

Tout d’abord, je vous conseille les actualités.

Vous savez, ces chaînes d’information qui tournent en boucle du matin au soir les mêmes catastrophes.

Passez votre temps à les regarder.

Le matin, lorsque vous vous réveillez, pensez bien à allumer votre écran plat pour regarder toutes ces merveilleuses catastrophes à travers la planète qui vous envoient sans cesse des niveaux vibratoires très bas, voire très négatifs. Ils vous plongeront, c’est certain, dans un état émotionnel affligeant, négatif.

Et ce qu’il y a d’extraordinaire, c’est que vous ne vous en rendrez pas compte. C’est GÉNIAL NON ???

 

Puis, pensez à bien regarder ensuite soit des émissions people qui vous montreront TOUS CES GENS qui réussissent dans la vie ou bien des séries télévisées. C’est un très bon moyen de générer en vous des notions de comparaison, d’envie et plus que tout, de frustration.

 

Cela marche très bien ! SI, SI, je vous l’assure !

Vous devriez essayer !

 

6/ Vivez toujours dans le passé ou dans le futur.
 

Si vous étiez dans le moment présent, vous prendriez le risque d’être bien, épanoui(e).

 

Alors ne prenez aucun risque.

 

Passez votre temps à regarder dans le rétroviseur de votre vie.

Pensez sans cesse à votre passé, aux erreurs commises, à tout ce que vous avez loupé, aux choses à côté de quoi vous êtes passé(e).

Focalisez surtout votre attention dessus. Dites-vous bien que la vie « est un éternel recommencement » et que ce qui était vrai hier le sera forcément demain.

N’oubliez pas que c’est ainsi et que nous sommes condamnés à répéter toujours les mêmes erreurs, à nous prendre toujours les mêmes murs ou les mêmes coins de table.

 

C’est ainsi, NOUS N’Y POUVONS RIEN !!!

 

Et puis, si vous êtes fatigué(e) de penser au passé, focalisez-vous sur le futur, en imaginant bien tout ce que vous souhaiteriez avoir, ce que vous voudriez devenir, mais sans oublier (ET C’EST TRÈS IMPORTANT) que ce n’est qu’un rêve, un graal inaccessible que vous n’atteindrez jamais car cela n’est pas pour vous. Vous n’y avez pas droit !!!

 

Bref, vous l’avez compris, surtout ne soyez JAMAIS dans le moment présent à profiter de chaque instant.

 

7/ Entourez-vous de personnes négatives, qui n’ont aucun objectif et qui maltraitent leur corps.

 

Enfin, dans la même logique que la règle numéro 3, si jamais vous ne pouvez-pas faire autrement que d’avoir du monde autour de vous, faites-en sorte que cela soit des personnes négatives, qui n’ont aucun objectif et qui passent elles aussi leur temps à maltraiter leur corps.

 

Voici un petit conseil inamical !

Décidez d’organiser des repas (de préférence chez les autres) où vous mangerez des hamburgers, des pizzas en buvant des sodas ou de la bière, en regardant les actualités en boucle puis en finissant la soirée à refaire le monde et à critiquer le système, les autres, à médire sur ceux qui ne sont pas là.

C’est génial …

Ça marche super bien !

 

Sinon, vous pouvez aussi aller dans des bars, des bistrots à boire des coups avec des inconnus en regardant les news à la télévision et en parlant de politique.

C’est efficace aussi.

 

 

En conclusion, voilà donc sept clés qui vous garantiront un mal-être certain.

Sept clés qui vous aideront à vous enfoncer dans la déprime, voire la dépression, la solitude, et cela, à chaque instant de votre vie.

Sept clés qui aideront tous ceux qui le souhaitent à être malheureux.

 

Quant aux autres, … vous savez quoi faire !
Alors, ensemble … Changeons !

Inscription Newsletter
Recevez gratuitement un extrait de mon livre "Alors...Changeons!"
intitulé: "Les 4 règles qui ont changé ma vie !"

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *