Le mythe des protéines … 2ème partie.

Il y a quelques mois de cela, dans un article intitulé « Le mythe des protéines », j’expliquai en partie « POURQUOI » nous ne devions pas forcément consommer ces chères protéines animales alors que l’on nous rabâche sans cesse aux oreilles que ces dernières sont indispensables à notre bonne santé.

proteines_boeuf

Rappelons le POURQUOI !

1/ Nous sommes des omnivores, ce qui veut dire que nous « pouvons » et non pas que nous « devons » consommer des protéines animales. Et encore, sans dépasser 10% de nos apports quotidiens (alors qu’en France nous sommes environ à 60% d’apports journaliers en moyenne, sachant l’impact que cela a sur notre équilibre Acido-basique, sur nos toxines)

2/ Notre système digestif, de part la longueur de notre intestin et son pH, n’est absolument pas conçu pour avaler des protéines animales.

Je vous invite à relire l’article précédent sur les protéines !!!

Malgré cela, nombreux sont les personnes qui ont du mal à le comprendre car dans les croyances populaires, véhiculées par les médias, la plupart des médecins et par notre éducation, nous pensons que les protéines animales sont indispensables, que les Végétaliens et les Végans se mettent en danger grave du fait d’une carence en protéines animales.

Les occidentaux pensent souvent que pour limiter la Sarcopénie, la baisse de masse musculaire liée à l’âge, nous devons consommer des protéines animales car ce sont elles et elles seules qui « alimentent » notre masse musculaire.

C’est une grossière erreur que de penser cela.

Bien sûr, nous avons besoin de protéines, mais nous pouvons nous contenter de protéines végétales. Vous comprendrez au fil de cet article Pourquoi

Avant toute chose, nous avons certes besoin de protéines … mais pourquoi donc ?

 

Pour la simple raisons que nous avons besoin d’Acides Aminés, or les animaux sont incapables de fabriquer ces Acides Aminés.

 

Ces derniers sont fabriqués par les plantes qui fabriquent des protéines avec. Elles-mêmes sont ensuite mangées soit directement par l’homme soit par des animaux qui eux-mêmes sont ensuite mangés par les hommes.

En avalant ces protéines animales ou végétales, nous les décomposons  en Acides Aminés qui passent dans notre sang pour être ensuite à nouveau rassemblés en protéines.

Dans l’enseignement en diététique ou en nutrition en France, on enseigne aux futurs spécialistes que les protéines sont principalement dans les structures animales (poulet, viandes, poissons, oeufs, produits laitiers) et seulement en petite quantité dans les légumineuses sèches. De plus on nous dit qu’il n’y a pas de protéines dans les oléagineux (amandes, noix …), dans les céréales et dans la plupart des légumes, ce qui est absolument faux lorsque l’on observe la table nutritionnelle alimentaire.

fruits and vegetables

Des spécialistes nous disent que dans les protéines végétales il manque des Acides Aminés essentiels ce qui laisse sous entendre qu’il n’y en a pas. Or, toutes les protéines animales ou végétales (légumineuses, oléagineux et céréales) contiennent ces fameux Acides Aminés essentiels.

La plupart des légumineuses ont une proportion d’Acides Aminés parfaite et presque identique aux proportions de la constitution de notre corps. Notamment des légumineuses tels que le Soja, le Quinoa.

Depuis le 1er Aout 2016, une étude a prouvé que plus on augmente les proportions de protéines végétales, plus on diminue les risques de maladies Cardio-vasculaires.
Or depuis plus de 50 ans, toute la politique agricole est basée sur le fait que nous devons manger des protéines animales malgré le fait que nous savons pertinemment aujourd’hui que les protéines végétales sont très nettement de meilleure qualité.

Malgré tout cela, nos croyances et nos habitudes de vies alimentaires sont tellement ancrées que les gens ont beaucoup de mal a prendre conscience qu’ils se font du mal à absorber autant de protéines animales, qu’ils se maltraitent au quotidien au travers de petits plaisirs et que s’ils faisaient l’effort ne serait-ce que de diminuer leurs apports au profit des végétaux et des oléagineux, leur santé serait très différente et la plupart de leurs maux disparaitraient.

Alors, prenons conscience de tout cela et … Changeons !

 

Si cet article vous a plu, merci de le « liker » et de le partager autour de vous 😉

Inscription Newsletter
Recevez gratuitement un extrait de mon livre "Alors...Changeons!"
intitulé: "Les 4 règles qui ont changé ma vie !"

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *