Comment manger pour mieux dormir ?

Selon les derniers sondages réalisés, quarante pour cent des Français et plus de trente pour cent des Suisses souffrent de troubles du sommeil.

Beaucoup parmi nous ont des problèmes avec Morphée et ont soit du mal à s’endormir, soit tendance à se réveiller en plein milieu de la nuit, soit ont tout simplement un sommeil qui n’est pas réparateur et vont cumuler nuit après nuit de plus en plus de fatigue malgré huit à neuf heures de sommeil.

 

ON DORT COMME ON DINE !!!

 

Bon nombre de personnes savent qu’en mangeant « trop lourd » avant de se coucher, elles impacteront la qualité de leur sommeil, mais elles n’ont pas conscience que même un repas léger, s’il n’est pas adapté, sera lui aussi générateur de troubles du sommeil.

 

Ces troubles, nous n’en avons pas toujours conscience car nous pouvons dormir toute une nuit. Cependant, le fait de se réveiller le matin « fatigué » est symptomatologique d’une dysfonction de notre sommeil.

 

Combien de personnes, notamment de femmes, ai-je vu dîner « léger », bio, voire végétarien et cependant se plaindre d’un réveil systématique entre 1h et 3h du matin, en général toujours à la même heure.

 

Alors, nous nous posons la question de POURQUOI ?

 

Pourquoi, même lorsque je mange léger, ai-je du mal à m’endormir ?

Pourquoi, malgré cela, je me réveille toutes les nuits à 2h15 ?

Pourquoi malgré mes 8h de sommeil ai-je cette sensation de fatigue et de ne pas avoir récupéré ?

 

Une des réponses est simple et pourtant mal connue de tous !

 

Certains aliments ne sont tout simplement pas fait pour être mangé ensemble, notamment le soir (ou avant de se coucher pour ceux qui travaillent de nuit).

 

Bien sûr, comme tous, je vous donnerai quelques conseils tels que :

  • Evitez les excitants le soir tels que le thé, le café, la cigarette …
  • Evitez de pratiquer de sport dans les 3 à 4 heures qui précèdent votre sommeil.
  • Evitez de stimuler votre cerveau par un travail ou une lecture trop réfléchie (notre cerveau a besoin d’être à ce moment de la journée en mode détente). Il vaut donc mieux lire un roman que du Freud avant d’aller rendre visite à Morphée.

 

Cependant, il est important aussi de porter une attention toute particulière aux douceurs culinaires pré nocturnes.

 

NOS PETITS PLAISIRS DU SOIR !

 

Comme dit quelques lignes auparavant, nous ne devons pas mélanger certains aliments en fin de journée (l’impact sera très différent si je les mélange à midi).

proteines_boeuf

Prenons l’exemple des protéines, surconsommées dans notre monde occidentalisé (nous en consommons 3 à 4 fois trop).

Ces dernières ne pourront être digérées QUE dans un milieu acide (pH inférieur à 7)

Par contre, les hydrates de carbone, plus communément appelés féculents, quant à eux seront digérables dans un milieu alcalin (pH supérieur à 7).

Or, notre système digestif ne peut être à la fois acide et alcalin. Les deux se neutralisent.

 

De fait, si nous mangeons en associant les deux, nous aurons du mal à digérer ET l’un ET l’autre et notre cycle de digestion au lieu de prendre 3 à 4 heures, pourra perdurer jusqu’à 8 heures.

 

Ainsi, si nous mangeons notre steak frites, poisson riz, poulet pommes de terre, jambon beurre, pizza, ou autre délice associant les deux, le midi … pas de problème, même si notre digestion perdure plus longtemps, puisque nous sommes éveillés.

Par contre, les désagréments viendront si nous décidons de manger ainsi le soir venu.

À 20 heures par exemple.

Nous nous coucherons ensuite vers 23 heures pour dormir jusqu’à 7 heures du matin sauf que notre système digestif travaillera toute la nuit nous empêchant de récupérer.

 

Dans certains cas même, cela pourra s’exprimer par un réveil, en général toujours à la même heure, entre 1 heure et 3 heures du matin.

Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’il s’agit du créneau horaire durant lequel les cellules de notre Foie se régénèrent.  Si à ce moment notre digestion est bien terminée, alors pas de problème, nous ne nous réveillerons pas. Par contre, si nous sommes encore en pleine digestion, alors, c’est quasiment le réveil assuré et à partir de là, le mental se réveillant, la quasi impossibilité pour certain(e)s de se rendormir du fait de nos pensées.

 

Et c’est ainsi que je vais cumuler de plus en plus de fatigue, jour après jour, m’amenant vers des états de stress insoupçonnés.

 

Alors, bien évidemment, il n’est pas aisé de se priver de cette association culinaire au quotidien et notamment le soir. Cela signifierait dire adieu aux repas au restaurants, chez les amis, etc … Bref, devenir un NO LIFE !!!

 

Non … rassurez-vous !

 

Prenez donc, comme je le fais moi-même, l’habitude, au moins trois fois par semaine, de NE PAS MANGER de protéines animales le soir (ce qui vous laisse 4 fois pour vous « lâcher » avec vos amis, au restaurant et donc de ne pas vous sentir frustré). Ainsi vous permettrez à votre corps de récupérer durant une partie de la semaine et de ne pas cumuler cette fatigue qui, sur du long terme, peut être génératrice de nombreux maux.

Alors, vous aussi prenez la décision de faire attention à vos repas du soir et … Changez !

 

 

 

 

Inscription Newsletter
Recevez gratuitement un extrait de mon livre "Alors...Changeons!"
intitulé: "Les 4 règles qui ont changé ma vie !"

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *