Attention … Gluten !

Voici une protéine qui fait de plus en plus parler d’elle.

Bon nombre nous parle de phénomène de mode lorsque l’on évoque le régime sans gluten … et pourtant, ces personnes devraient se pencher réellement sur la question afin de pouvoir avoir une opinion précise et juste sur cet aliment polémique qu’est le gluten.

pates_protéines

De plus en plus nombreuses sont les personnes à travers le monde qui sont allergiques ou intolérantes au gluten. On parle même de progression constante et rien qu’en France, on estime qu’un demi millions de personnes en souffre.

Alors nous sommes en droit de nous demander pourquoi et ce que nous devons faire.

 

Avant tout, nous devons savoir que le gluten est un terme générique qui désigne les protéines issues de certaines céréales telles que le seigle, l’avoine, le blé, l’orge, le kamut et l’épeautre et qu’il se forme lors de la panification, du pétrissage, afin de donner du volume et de l’élasticité aux produits de boulangerie, leur procurant une texture moelleuse.

Le gluten tel que nous le connaissons aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celui de nos aïeux et de fait, même si nous avons la grande chance de faire partie des personnes qui ne sont pas intolérantes, nous ne devons pas croire que le gluten d’aujourd’hui est bon pour notre santé ou qu’il n’a pas d’impact sur celle-ci. Loin de là !!!

 

Combien parmi nous occidentaux, souffrent de désagréments digestifs, de fatigue lancinante ou de coups de blues inexpliqués que nous mettons sur le dos du stress.

Combien ai-je vu de personnes souffrant de diarrhées, de ballonnements douloureux, de fatigue chronique, de douleurs abdominales, d’aphtes ou encore de douleurs articulaires ?

 

Tous ces symptômes sont souvent significatifs d’un trouble lié au gluten déclenchant des pathologies telles que l’intolérance au gluten, également connue sous le nom de maladie cœliaque (MC), la plus connue, mais aussi de sensibilité non-coeliaque au gluten (SNCG), d’allergie au blé, d’ataxie au gluten et de dermatite herpétiforme (maladie de Duhring-Brocq).

 

À ce jour, l’incidence de ces troubles est en perpétuelle augmentation dans la plupart des régions du monde, et cela est expliqué par l’occidentalisation croissante des régimes alimentaire et de l’industrialisation alimentaire, par l’utilisation croissante d’aliments à base de blé, par le remplacement progressif du riz par le blé dans les pays asiatiques, moyen-orientaux et africains et enfin par le développement au cours de ces dernières années de nouveaux types de blé.

De plus, des scientifiques américains, auraient publié les résultats de leurs travaux de recherche sur les cas d’intolérance au gluten, établissant un rapport entre ceux-ci et certains désherbants fabriqués par une société tristement célèbre.
La forte augmentation du nombre d’intolérants au gluten serait en effet liée au glyphosate, principal composé actif de certains désherbants, expliquent les chercheurs dans le Journal de la Toxicologie Interdisciplinaire

 

Ce gluten, que nous consommons nous autres occidentaux en grande quantité, provoque à notre insu des lésions de l’intestin grêle responsables des nombreuses pathologies suscitées (et de bien d’autres encore).

 

Non corrigée, cette alimentation peut entrainer de nombreuses complications telles que le syndrome de l’intestin irritable, des dépressions, des troubles ostéo-articulaires ou musculo-tendineux liés à des carences en nutriments nécessaires à ces systèmes et malheureusement cela touche de plus en plus de personnes, notamment les jeunes enfants avec leur alimentation riche en céréales industrielles.

Cela se caractérise par une atrophie des structures de la paroi intestinale qui assurent le passage des nutriments dans le sang, les villosités. Cette atrophie entraîne alors des carences en apports créant des dysfonctionnements métaboliques à l’origine de troubles du système hormonal, des maladies thyroïdiennes, d’une insuffisance rénale ou de cancers.

 

Ainsi donc, lorsque l’on souffre de ce type de symptômes suscités, il est important d’éviter les produits industrielsou préparés qui contiennent des céréales de blé, seigle, orge, avoine, froment à savoir les pâtes, le pain, certains yaourts et de privilégier dans les grandes surfaces et les magasins spécialisées les produits étiquetés « sans gluten ».

Cependant, sans être alarmiste, n’oublions pas que seulement 5% de la population est réellement intolérante. Concernant les 95% restant qui ne le sont pas et qui cependant souffrent de nombreux symptômes décrits, il n’est pas nécessaire d’être aussi drastique, mais il est important de diminuer la consommation quotidienne de ce gluten qui ne nous veut pas que du bien !!!

 

 

Inscription Newsletter
Recevez gratuitement un extrait de mon livre "Alors...Changeons!"
intitulé: "Les 4 règles qui ont changé ma vie !"

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *